Le mot du président

La réconciliation historique des Palestiniens /Pr.Dr. Abderrazak Guessoum

Docteur Abderrazak GuessoumRépondant-même tardivement- aux aspirations profondes des peuples palestinien arabes et musulmans, les frères ennemis de Fateh et de Hamas se sont mis d’accord pour une réconciliation palestinienne.

Autant, cette réalisation de taille a provoqué de la joie et de l’enthousiasme chez les nationaux, chez les Arabes et les Musulmans en général.

Autant, elle a soulevé de la colère et généré des déceptions chez les ennemis sionistes.

Ainsi, la réaction juive à l’action palestinienne a été traduite désespérément par la suspension des négociations, ce qui prouve la justesse de cette réconciliation.

En effet, tous les observateurs objectifs sont unanimes à reconnaître que la marche de la juste cause palestinienne a longuement été retardée par la division des militants de cette cause, ce qui a provoqué tant de coupures et d’hostilité au sein de l’Organisation palestinienne (OLP).

Alors, que la locomotive palestinienne semble être mise sur les rails et retrouve la bonne direction, beaucoup de choses restent à faire, notamment :

1.  Redéfinir le plan stratégique des négociations avec l’occupant israélien.

2.  Traduire dans les faits la réconciliation au sein des masses palestiniennes.

3.  Préserver l’indépendance de la décision palestinienne de toute ingérence aussi bien interne qu’externe.

4.  Procéder à une épuration au sein des responsables palestiniens afin de consolider le front commun et utiliser un langage nouveau et unique.

A la lumière de ce qui précède, il faut reconnaitre que la puissance apparente de l’ennemi n’est due qu’à la faiblesse réelle des rangs palestiniens, alors une vigilance et une  fermeté de la part des Palestiniens sont les conditions préalables à toute revendication des droits légitimes.

L’Etat palestinien souverain doté de toutes ses prérogatives et qui reste le but noble de la lutte palestinienne ne se réalisera qu’avec des rangs soudés, armés de volonté ardente et de foi inébranlable.

Le peuple palestinien à beaucoup souffert.

Il a consenti tant de sacrifices.

Il a donné tant de Martyrs. Seule la concrétisation de ses vœux profonds serait capable d’essuyer les larmes des orphelins et de veuves, de soulager la souffrance des détenus et des victimes de la guerre.

Inutile donc de rappeler que la Question palestinienne demeure le dépôt confié à la conscience de chacun et de chacune, qu’ils soient dignes de cette responsabilité.

Que chaque Palestinien et Palestinienne se rappellent toujours que l’Histoire est constituée de pages blanches et que les meilleures œuvres y soient mémorisées.

                            Pr.Dr. Abderrazak Guessoum

           Président de l’Association des Oulémas musulmans algériens