Echo

Grande-Bretagne : Des prêts étudiants conformes à la sharia/France : Naissance de la Fédération nationale de l’enseignement privé musulman

ECHOSGrande-Bretagne : Des prêts étudiants conformes à la sharia

A l’heure où les frais universitaires sont de plus en plus chers notamment en Grande-Bretagne, les étudiants musulmans se voient contraints d’arrêter leurs études. Depuis 2012, un système de financement d’études avec intérêts a été mis en place pour aider tout étudiant à régler leurs frais de scolarité. Ce système ne change en rien la condition des musulmans qui voient dans ce mode de prêt une transgression au Coran. Pour répondre aux attentes de chaque étudiant, le secrétaire d’État chargé des Universités et de la Science, David Willetts décide de mettre en place un système de prêts étudiants conformes à la sharia en annonçant : »les prêts étudiants conformes à la sharia permettront aux universités [d’ouvrir leurs portes] à un plus grand nombre de talents et d’aider le Royaume-Uni à acquérir des compétences de plus haut niveau dont nous avons besoin pour assurer la croissance économique à long terme ».

France –Racisme

 Pour la troisième année consécutive, les actes et menaces antimusulmans progressent, selon le rapport annuel de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme…

L’intolérance à l’égard des musulmans progresserait selon le rapport annuel de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) pour l’année 2013 publié récemment. Pour la troisième année consécutive, les actes et menaces antimusulmans progressent (226 faits en 2013 soit +11,3 points par rapport à 2012).

Des chiffres qui ne reflètent pas l’ampleur des actes racistes que subissent au quotidien les musulmans étant donné que «Peu de personnes portent plainte, car la démarche est difficile et qu’elles ne sont pas toujours bien reçues dans les commissariats.» comme le souligne Christine Lazerges, présidente de la CNCDH:

Les agressions revêtent différentes formes: «Les femmes se font arracher leur voile dans la rue, les hommes barbus sont l’objet d’insultes. Il y a aussi des gestes menaçants, de courriers injurieux ou des inscriptions insultantes sur les murs», détaille Christine Lazerges.

Pour expliquer la progression de ce phénomène cette dernière souligne : «Ils sont devenus les boucs émissaires de la société, notamment en raison de la crise».

France : Naissance de la Fédération nationale de l’enseignement privé musulman

Une dizaine d’établissements ont créé le 22 mars à Bagnolet (Seine-Saint-Denis) une Fédération nationale de l’enseignement privé musulman avec l’appui de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF).

Parmi les  membres fondateurs, on trouve les plus importants  établissements privés musulmans : le collège-lycée Averroès de Lille ouvert en 2003, le groupe scolaire Al-Kindi de Lyon créé en 2007, le collège-lycée Ibn Khaldoun de Marseille (2008), le collège Education et savoir de Vitry-sur-Seine (2008) ou encore l’école la Plume de Grenoble, l’une des toute premières, apparue en 2001. Parmi ces établissements, seuls les deux premiers sont reconnus par l’Etat Français donc subventionnés et  les autres recourent à l’autofinancement.

Concernant  les objectifs de cette federation, son président Makhlouf Mameche explique : «Notre objectif est de devenir l’interlocuteur de l’Education nationale pour négocier les dotations et les contrats d’association avec l’Etat, à l’instar du Secrétariat général de l’enseignement catholique ou du Fonds social juif»

. Les fondateurs d’écoles musulmanes se plaignent régulièrement d’avoir de grandes difficultés pour obtenir la reconnaissance de l’Etat, et de devoir attendre des années alors que c’est quasi automatique pour l’enseignement catholique.