Actualité International

Gaza : Massacre sous silence Par Dr. Brahim Benyoucef

rrrL’offensive armée israélienne dans la bande de Gaza continue ses ravages et ses massacres; les territoires sont maintenus sous pression et dans l’isolement; l’aide humanitaire est interrompue et la menace globale et totale plane …Depuis le début des bombardements, on compte des centaines de morts et des milliers de blessés, dont beaucoup d’enfants et de femmes.

Comme si les pressions isolationnistes exercées depuis des mois ne devaient pas suffire, pour que la grande offensive militaire dans la bande de Gaza vienne enfoncer un clou de plus et de trop, dans la plaie qui fait souffrir depuis longtemps le peuple palestinien. Tout cela se déroule au grand jour et sous le silence du monde, aussi bien puissant que démocratique, garant des démocraties et paradoxalement du droit….

Les médias, maintiennent délibérément sous silence la catastrophe humanitaire de Gaza, où chaque jour, meurent femmes, hommes et enfants, civils et innocents. Par contre, Ils n’hésitent pas à faire le plein de films et documentaires traitant du terrorisme; une manière subtile et indirecte de semer la confusion et de diaboliser d’emblée la victime.

Sur la scène internationale, le secrétaire de l’ONU, appelle au calme et à la retenue..
Les géants de la liberté et de la démocratie, justifient le massacre d’enfants, de femmes et d’hommes…Quel paradoxe! Que de défendre droit et violation de droit..
Des projets de résolutions proposées timidement par des États arabes attendent d’être présentés, pour que le veto américain les rejette.

Les peuples arabes et musulmans, dépourvus de force, épuisés, souffrant d’injustice et d’humiliation, manifestent et ne cessent de manifester leur colère; devant un monde resté muet et insensible, qui semble avoir basculé du coté du choc des civilisations.

La question palestinienne dure depuis 1948. La mort et la violence sont le menu, au quotidien. Le territoire est devenu un vaste campement sous pression et condamné à l’isolement.
Les événements des derniers jours passés sous silence, manifestent un niveau extrême de violence, d’endurance et d’injustice
Au niveau international Les différents projets de paix sont continuellement voués à l’échec. La violence cesse et reprend et au plus fort de celle-ci, quelques instances manifestent timidement leur indignation, avec la répétitive phrase « nous appelons les parties à plus de retenue ». Et c’est le silence qui couvre l’horreur au quotidien que vivent femmes, hommes et enfants en Palestine, sous le regard du monde et surtout des puissants, des démocraties et des garants du droit et de la paix dans le monde.
Et, la vie continue son cours; le scénario se répète et ne cesse de se répéter.
D’autre part, des positions et des résolutions fermes sont rapidement et massivement prises et suivies d’actes, lorsque les vrais intérêts sont touchés ….

La politique de deux poids et deux mesures est devenue monnaie courante. Les démocraties mondiales se vident de plus en plus d’éthique. Les valeurs de justice, d’équité et du droit perdent de plus en plus leur sens. Ce qui favorise l’escalade et anticipe la faillite et le déclin de l’humanisme, du droit et de la démocratie.

J’interpelle les puissants de ce monde, les plus riches et les plus puissants, aussi bien militairement que économiquement, à qui revient une grande part de responsabilité sur ce qui se passe, pour leur demander, si c’est bien le monde qu’ils veulent et qu’ils ont choisi? Et, s’ils prennent conscience de l’érosion des valeurs de droit et de justice que causent les politiques incohérentes et injustes menées à l’échelle mondiale?
Le monde est devenu un grand village. Les problèmes qui éclatent dans une partie se font rapidement sentir ailleurs. Ceci ne laisse plus personne à n’importe quel endroit où il est, à l’abri des effets de l’injustice et de l’exclusion, qui menacent le monde, les démocraties, le droit, la sécurité et la paix…… Toutes les études démontrent que l’injustice et l’exclusion sont les fléaux, à l’origine de la violence et du terrorisme. Pourtant il me semble que la lutte contre le terrorisme se fait à contre sens et c’est bien elle, qui paradoxalement le nourrit et le développe.

J’interpelle les bonnes consciences de ce monde, individualités, élites, organisations et collectivités, avec le questionnement, jusqu’à quand ce silence? N’est-il pas temps d’intervenir, pour que règnent justice, paix et prospérité dans le monde?
J’interpelle Israéliens et Palestiniens, et je leur pose la question : À quand la paix? N’est-il pas temps de rompre avec la logique de la violence et de l’affrontement, pour vivre en paix, entre voisins souverains, libres et solidaires?
Tous semblent convaincus que la question palestinienne constitue la clé de voûte pour l’instauration de la paix et la stabilité au Moyen Orient; pourtant peu d’actions s’en suivent pour concrétiser et soutenir un plan de paix équitable. Comme-ci délibérément, la communauté internationale a choisi la position de l’observateur muet et immobile, pendant que des femmes, des hommes et des enfants en Palestine et ailleurs, se font massacrer en masse et au quotidien. Et, on se demande : Vers où va ce monde? Que projetons-nous comme avenir pour ce monde? Et, quelle culture devrons-nous léguer aux générations futures?
Montréal, le 14-7-2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *