Echo

La civilisation universelle- par Yamina Khenfri

« Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait naître pour les hommes; vous enjoignez le bien et interdisez le blâmable, et vous croyez en Dieu. Et si les gens du Livre avaient cru, cela aurait mieux valu pour eux. Certains d’entre eux sont croyants; mais la plupart d’entre eux sont des transgresseurs. » (Coran: 3:110)

« La naissance de l’Islam est la naissance de l’intelligence inductive. Dans l’Islam, la prophétie atteint sa perfection (…) ceci implique la fine compréhension que la vie ne peut être tenue à jamais en lisière, qu’afin d’atteindre une pleine conscience de soi, l’homme doit finalement être livré à ses propres ressources » Iqbâl, M. « La reconstruction de la pensée islamique », p. 146.

Ce témoignage historique exprime le déclenchement de l’essor majestueux de l’humanité à travers la création divine qui l’a dotée d’un guide en la personne d’un prophète exemplaire et d’une charia sans faille pour l’orienter sur le chemin de la civilisation universelle.
Avant de créer l’homme, Dieu a créé la terre et l’immense univers au service de l’homme. En créant l’homme, Dieu, dans sa transcendance, n’a pas manqué de lui une charia pour assurer le lien entre ces deux créations et orienter l’homme dans son comportement terrestre. La charia divine pose les fondements de la civilisation, issue de source divine et qui a pour finalité de doter l’esprit de l’Homme de valeurs morales et lui permettre l’accès à la contemplation, à la méditation et à la connaissance.
Le concept de la moralité se base sur la foi en Dieu le Créateur, source de vérité, de bonté et de beauté .En Islam, L’Homme est libre et responsable, plein de dignité et est honoré par Dieu…La charia enseigne les valeurs saines de modération, de pratique et d’équilibre qui garantissent l’intégrité et la moralité. « La moralité en Islam vise à libérer l’homme de son égo interne en libérant son énergie ou carburant qui va induire et alimenter, en son fond intérieur, une tension interne ou moteur qui va actionner son comportement extérieur. Ces deux facteurs vont immuniser l’être humain de contre tout esclavage d’ordre interne en lui permettant de contrôler son propre égo et de l’esclavage d’ordre externe en assurant l’autonomie vis-à-vis du milieu et des autres créatures et en l’aidant à promouvoir une société humaine et saine où les bonnes valeurs humaines constituent le lien entre l’homme et l’homme, l’homme et le milieu de vie et l’homme et Allah son créateur. » La charia d’Allah s’adresse à l’Homme (homme et femme) et lui indique son rôle sur terre dont l’objectif est de vivre en égalité, justice, fraternité sous les auspices de la moralité islamique. La charia offre à l’humanité un code idéal des droits de l’homme qui ont pour objectif de conférer honneur et dignité à l’humanité et d’éliminer l’exploitation, l’oppression et l’injustice. En résumé, la moralité est l’une des sources fondamentales de la force de la communauté humaine, tout comme l’immoralité est l’un des principaux facteurs du déclin de la civilisation.
Le monde extérieur incite l’homme à la contemplation de la création divine (richesses terrestres et êtres vivants). Ce qui conduit à la méditation qui nous poussent à raisonner et à se rapprocher de Dieu le créateur. La méditation est un outil adéquat qui nous pousse à vivre en compagnie de l’omniprésence divine et le premier pas pour accéder à la philosophie.
La méditation nous conduit progressivement à la connaissance qui est un moyen efficace pour parvenir à une profonde adoration de Dieu à travers une recherche perpétuelle de la vérité.
Les principes de la moralité en Islam se résument par ce verset coranique :
« La piété ne consiste pas à tourner vos visages vers l’Est ou l’Ouest ; mais pieux est celui qui croit en Dieu et au Jour dernier, aux anges, aux Livres saints et aux prophètes, et qui donne ses biens, par amour pour Dieu, à ses proches, aux orphelins, aux indigents, aux voyageurs, à ceux qui demandent (de l’aide) et pour libérer des esclaves ; [et pieux est celui] qui observe assidûment ses prières et qui paie la zakat. Et [sont pieux] ceux qui respectent leurs engagements lorsqu’ils font des promesses, et ceux qui sont patients en période de malheurs, d’adversité et de grande tension. Les voilà, ceux qui sont sincères et les voilà ceux qui craignent vraiment Dieu. » le verset 177 de la sourate al-Baqarah
La moralité, en Islam, est universelle dans sa portée et son application. Elle a une double dimension, celle du monde de la vie d’ici-bas et celle du monde de la vie future, de la prospérité de la vie individuelle et de la vie sociale et de la prospérité de la civilisation humaine,
Le musulman doit non seulement être vertueux, mais il doit également prêcher la vertu. En d’autres termes, il doit non seulement être moralement sain, mais contribuer aussi à la santé morale de la société dans laquelle il vit.
Notre prophète صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ a bien défini la finalité de sa noble mission qui consiste à fonder une communauté forte et saine et à préciser le but de sa prédication en disant: « Je n’étais envoyé que pour parachever les nobles vertus » (Mâlik).
: « O vous, les hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle. Nous vous avons constitués en peuples et en tribus pour que vous vous connaissiez mutuellement. En vérité, le plus noble d’entre vous auprès de Dieu est celui qui l’emporte en piété. Dieu est omniscient, Il est instruit de tout. » Verset 13 de la sourate – Al-Hujurât