Actualité nationale Le mot du président

AL-QODS CAPITALE ETERNELLE DE LA PALESTINE – Par : Pr.Dr.Abderrazak GUESSOUM*

Depuis son arrivée à la Maison-Blanche, le Président Donald Trump ne cesse de créer des foyers de tension et de semer les graines de perturbation partout dans le Monde.
En effet, après les menaces de guerre qui pèsent toujours sur la Corée du Nord, les mesures hostiles prises en faveur des agressions lancées contre les peuples d’Irak, de Syrie, du Yémen, d’Egypte et de la Lybie en passant par la position brouillée face au changement climatique, voici la nouvelle agression lancée par le nouveau locataire de la Maison-Blanche contre le Droit historique, géographique et international en Palestine en décidant arbitrairement de transférer l’ambassade de son pays de Tel-Aviv à Al-Qods.
C’est le défi pur et simple aux Musulmans, aux chrétiens et à tous les défenseurs des Droits des peuples à l’autodétermination mettant ainsi en danger la paix et la sécurité mondiale.
En agissant de cette manière, le Président Trump ne fait que traduire, par les actes, ses convictions étranges déjà exprimées par les slogans scandés lors de sa campagne électorale.
Hélas ! L’hospitalité généreuse qui lui a été réservée par les Musulmans durant sa visite en Arabie Saoudite, les centaines de Milliards de Dollars versés, les cadeaux et les manifestations de joie marquant son passage, tout cela n’a pas empêché l’hôte américain de récompenser à sa manière la Communauté musulmane pour cet accueil chaleureux.
Pire encore, est le silence complice ayant marqué les dirigeants musulmans face au défi américain lancé contre la « Qibla » religieuse et politique des Musulmans et de Chrétiens.
Alors, bien que le Président Trump a piétiné par son hostilité toutes les constantes et les traditions, bien qu’il n’a pas non plus mesuré les conséquences graves entrainées par son viol des constantes du peuple palestinien traduites par la colère, la désapprobation et l’indignation du monde, nous considérons quant à nous cette mesure humiliante à l’égard d’Al-Qods et de la Palestine comme un déclic pour une troisième « Intifadha » mettant sous sa conscience tout ce qui en résulte comme larmes et sang des victimes.
Croyants convaincus, nous demeurons persuadés que la bonne Cause qui est celle du peuple palestinien finira par triompher.
Enfin, bien que le déséquilibre est manifeste quant aux moyens possédés par les agresseurs, et ceux des agressés sur le plan matériel, le critère qui compte à ce niveau est celui de la justesse de la cause et que « Les injustes verront bientôt leur revirement qu’ils éprouveront » (Sourate N° – versé 227).
En dépit de tout ce qui précède, AL-Qods restera la Capitale éternelle de la Palestine.
(*) Président de l’Association des Oulémas musulmans algériens