Histoire

LE MESSAGE DU DRAPEAU – Kamal BOUDOUMI

I. NAISSANCE DE NOVEMBRE ET DES COULEURS
II. LE MESSAGE DU DRAPEAU
III. ETERNELS JUILLET ET NOVEMBRE

I. NAISSANCE DE NOVEMBRE ET DES COULEURS

II. LE MESSAGE DU DRAPEAU

La déclaration du 1er Novembre 1954 proclame : «La restauration de l’Etat algérien souverain, démocratique et social dans le cadre des Principes islamiques.
Le respect de toutes les libertés fondamentales sans distinction de races et de confessions».
Novembre est la force qui a brisé les chaînes enJuillet et aussi le guide qui a tracé la voie après Juillet et notre merveilleux drapeau ne peut que symboliser les Principes de Novembre. Voici son message :

1. LE BLANC: ETAPE DE LA VIE

Symbole de l’originalité, la pureté, la vérité et la science.
Représente la vie dans ce bas-monde qu’il faut bâtir avec ce qui est pur et bon en fidélité à notre Seigneur qui nous a créés dans des formes les plus parfaites.
Une vie pure et bonne signifie que nos idées, pensées, paroles et actions doivent être inspirées de la science et avoir pour objectif la propagation du bien et l’annihilation du mal et être aussi en parfaite harmonie avec l’Univers.

2. L’ETOILE: PREMIER GUIDE DE LA VIE

Elle représente la venue du Prophète Mohammed Prière et paix sur qui est arrivée à la fin du temps réservé à la vie du bas-monde. ??????????????????
Comme ces étoiles qui guident nos parcours dans la nuit, celle de notre drapeau, nous guide vers la vérité dans les pénombres de l’ignorance.
Cette étoile est le symbole de la Science de la Révélation qui est nous donne les enseignements qui nous permettent de rester fidèles à notre Créateur et vivant en harmonie avec la nature.

Chacune de ces cinq (05) branches représente une des fondations de l’Islam dont voici un résumé des leçons que nous enseigne chacune d’entre elles :

Fondement 1 : La bonne source pour la connaissance
«Je témoigne qu’il n’y a pas de Dieu à part Dieu et que Mohammed est son Messager».

«Je témoigne qu’il n’y a pas de Dieu à part Dieu»
Signifie, entre autres, Dieu est l’unique but de ma vie et de toutes mes œuvres et Dieu est l’unique guide de ma vie et de mes œuvres.
En pratique, ce témoigne implique que je dois rejeter ce qu’il y en moi et refuser ce qui se présente à moi tout ce qui n’est pas conforme aux deux Livres de Dieu :

1. Le livre de la Révélation : Le Coran – La Parole de Dieu – interprété par le Prophète, prière et paix sur lui. La science du Livre de la Révélation, apporte maîtrise de soi et paix de l’âme.

2. Le Livre de la création : L’Univers – La création de Dieu – interprété par la Recherche scientifique. La Science du Livre de la création, apporte progrès et maîtrise des armes.

Toutes idées, conceptions, habitudes et actions qu’elles soient miennes ou qu’elles me soient proposées, je dois les contrôler, les vérifier, les filtrer avec la partie. Il n’y a pas de Dieu لا إله – et je ne dois accepter que celles qui sont justes et vérifiables إلا الله en regard des Livres de Dieu.

C’est la plus belle parole que dira l’être humain. C’est la première parole qu’on fait entendre au nouveau-né, c’est la première phrase qu’on apprend à prononcer à l’enfant et c’est le dernier témoignage que dira le croyant avant de mourir.

Cette merveilleuse parole لا إله إلا الله que le croyant répète avec conviction et honneur, plusieurs fois par jour lui donne la conscience qui lui permet de se corriger continuellement et d’éviter d’être un « dépotoir » d’idées néfastes qui vont le rabaisser et faire de lui un outil polluant. En un mot, c’est l’anti-virus pour le cœur du croyant.

Le refus du faux (-) Non symbolisé par لا إله et l’acceptation du vrai (+) symbolisé par إلا الله permettent la lumière ou l’esprit de discernement qui permet au croyant de communiquer et d’apprendre en évitant de transmettre ou d’accepter ce qui n’est pas fondé.

«Mohammed est le Messager de Dieu»
Signifie que c’est lui qui est l’interprétation vivante du Coran et l’exemple à suivre en tout.
En prononçant cette phrase, cela veut dire que j’accepte Mohammed, prière et paix sur lui, comme guide dans ma vie. J’effectue (j’essaie) les cinq fondements comme il l’a fait, sans ajouter ou enlever quoi que soit.
Dans la vertu et les qualités, il est aussi l’exemple à suivre. Je dois rester modeste et ne pas prétendre pouvoir être comme lui mais j’essaie de lui ressembler sur une qualité ou deux. Si je sens que je peux développer la qualité de courage, je la développe en regard du courage du Prophète prière et paix sur lui et si je sens que je peux développer la qualité de générosité, je la développe en regard de la générosité du Prophète prière et paix sur lui, etc.

Mais dans tous les cas, que je sois généreux, courageux, savant…, jamais je ne me placerai comme école. Je demeurerai toujours un fidèle au Prophète, prière et paix sur lui, qui demeurera l’unique guide et je demeurerai toujours fidèle à la Jammâa sans jamais m’imposer. C’est la jammâa fidèle aux Principes du Prophète, prière et paix sur lui qui, grâce à la présence de l’ensemble, aura toutes les qualités réunies car chacun ressemble au Prophète prière et paix sur lui, plus que les autres dans un des différents aspects de la qualité. L’avis de la jammâa sera agréé comme il a été agréé par le Prophète prière et paix sur lui qui a dit : Ma Communauté ne donnera pas son consensus pour une mauvaise décision.

Notre problème à nous est que certains se sont désolidarisés de la jammâa et ont créé un groupe qui insiste sur un côté de la religion (Savoir ou Daouwa ou Djihad ou …).
Non, c’est la jammâa fidèle au Prophète, prière et paix sur lui, qui décide après consensus.

Le terme moderne pour désigner jammâa est le mot Etat.

Fondement 2 : Réussir l’harmonie du groupe grâce à la prière

Tout en renforçant le filtre et le contrôle possible grâce au témoignage de l’Unicité de Dieu, La prière permet l’organisation du travail en groupe et des institutions.

Elle permet notamment :

– Les guides (responsables) vont s’inspirer de l’Imam et agir :
En visant les objectifs tracés, en se conformant aux règles et lois, en ordonnant tout en agissant et en se corrigeant en cas d’erreur.

– Les subordonnés vont s’inspirer des prieurs qui sont derrière l’Imam: En suivant avec fidélité l’Imam en le corrigeant avec meilleures manières en cas d’erreur de sa part en étant ponctuels, ordonnés et en perfectionnant leurs œuvres.

– Pour tous, les œuvres, comme les prières, elles doivent se faire en des moments connus, avec des manières connues et après invitation et présence de l’ensemble.
(Voir quelques-unes des leçons de la prière dans le livre de l’auteur ’’Entrez dans la paix’’).

Fondement 3 : S’enrichir et guérir grâce à la zakat.

Comme son nom l’indique, la zakat n’est pas un impôt. Mais un droit des nécessiteux et une purification et guérison des ceux qui la donnent. Parmi les grandes maladies qui causent les plus grands dégâts économiques est l’amour de possession.

Quand l’argent devient un but en soi et peu importe la manière de l’avoir.

Fondement 4 : La totale maîtrise de soi grâce au jeûne du Mois de Ramadhan.

En effet quelqu’un qui arrive à s’abstenir de consommer ce qui est licite, d’avoir des rapports intimes avec son épouse et de répondre aux injures et à la violence par la bonne parole, Il est en mesure de se dire : Si j’ai pu m’abstenir de m’approcher de ce qui est licite je suis donc capable de m’abstenir de ce qui est illicite!

La purification de l’égocentrisme des mauvaises idées et actions commencée par les trois fondements pour bâtir la personnalité et la société est renforcée par cette leçon de maîtrise de soi (consommation et humeur) qui dure un mois.

Fondement 5 : Un bonheur universel grâce au pèlerinage

Le pèlerinage à la première Maison bâtie exclusivement pour adorer Dieu : « El Kaaba » qui se trouve dans la mère des villes va rendre cette maîtrise de soi universelle.
Les pèlerins vont se rencontrer dans le Lieu où vivaient Adam et Eve les premiers parents de toute l’Humanité qui est répartie aux quatre coins de la planète.

Le pèlerin va se dire, ma famille et plus vaste et mon histoire est plus ancienne que je l’imaginais. Mes œuvres et l’organisation de mon pays doivent viser l’intérêt de tous mes frères et sœurs humains.
Lors de ce fabuleux rassemblement, les descendants d’Adam et Eve, vont pouvoir faire connaissance, échanger les idées et mettre en place l’organisation qui unira l’Humanité et qui permettra une mondialisation multi cultures et où le meilleur sera celui qui sera le plus utile aux autres.

3. LE CROISSANT: DEUXIEME GUIDE DE LA VIE

Le croissant est le symbole de la Recherche scientifique qui permet la découverte des lois de la nature dont les applications permettent les réponses aux différents besoins et problèmes qui se développent continuellement.
Ces connaissances sont changeantes et dépendantes du lieu, du temps et des personnes. Ce sont celles cultivées par l’homme et qui lui permettent de comprendre le milieu dans lequel il évolue (environnement naturel et société humaine).
Chacun doit choisir la connaissance de son époque qui va avec sa personne et sa société et qui lui permet d’agir en collaboration avec les (connaissances des) autres pour offrir à l’environnement les services et œuvres les plus utiles et les plus durables.

Ces connaissances sont très variées et éviteront le clonage des hommes comme celui des cultures. Elles vont permettre à chaque individu et Nation de garder leurs spécificités et originalités afin de composer avec les autres individus et Nations et former ce puzzle infini dont la construction ne finira jamais car toutes les générations seront concernées.
Le manque de ces connaissances engendre des problèmes multiples à tous les niveaux.
La personne qui ne choisit pas la connaissance qui va avec sa personne sera troublée et instable. Un enfant dont l’affectation scolaire se fait selon les goûts des parents sans considérer ce qui l’attire le plus sera malheureux toute sa vie quel que soit le diplôme obtenu. Imaginez une abeille à qui on exige d’être fourmi !!!
Les cerveaux en fuite, les cerveaux qui importent uniquement, les cerveaux experts en gestion des dettes… ne sont que des connaissances et métiers non adaptés à la société de même que l’école qui les a formés.
Au niveau de la société, le manque des connaissances de l’époque engendre un sous-développement et une incapacité à trouver des solutions aux problèmes posés par : la population qui augmente, les terres qui deviennent improductives, les nouvelles maladies (des personnes, des animaux et des plantes…).
Egalement, les sociétés sans connaissances de l’époque ne pourront pas faire face, avec leurs organisations et armes archaïques, aux éventuels agresseurs en avance dans le domaine des connaissances relatives et ayant inventé des connaissances absolues erronées les rendant agressifs.

Enfin, quant aux deux petites extrémités du croissant qui se trouvent sur la partie blanche du drapeau, elles nous avertissent que le temps réservé à la vie sur Terre est négligeable par rapport à celui qui est destiné à la vie après la mort qui est l’éternité. Pendant ce temps, de la vie, nous sommes invités à patienter et à rester fidèles envers Dieu et bénéfiques envers la société et l’environnement pour gagner le bonheur éternel tout près de Dieu et en compagnie du Prophète prière et paix sur lui. In châa Allah.

4. LA PARTIE VERTE : SYMBOLE DE L’AU-DELA

C’est dans cette partie du drapeau où est attachée la hampe que serrons de toutes nos forces et que nous tenons élevée jusqu’au dernier souffle.
La partie verte, l’Au-delà (El Akhira), c’est aussi là où on doit s’accrocher de toutes nos forces et âmes afin que Dieu nous agrée parmi les vertueux.

Ce symbole vert, celui du Paradis, nous invite aussi à fournir tout en ce qui est en notre pouvoir pour faire de l’Algérie un Paradis terrestre où on trouve la paix, la justice, la liberté et toutes sortes de richesses qui seront destinées au bonheur de toute l’Humanité et de toutes les créatures. N’oublions pas l’histoire de la femme qui est entrée au Paradis pour un chien qu’elle a abreuvé.

Lorsque prière et paix sur lui est retourné triomphant à la Mecque, son armée avait plusieurs emblèmes. Il y avait entre autres ceux (enblèmes) de Mouhadjirines et ceux des Ansars.

Nous prions Dieu d’accepter notre drapeau avec les drapeaux du Prophète prière et paix sur lui et qu’il ressuscite nos Mères et nos Pères, les Martyrs et les Moudjahidines, avec le Prophète prière et paix sur lui et ses Compagnons et qu’il nous guide et nous agrée afin que nous demeurions jusqu’à la fin sur la voie de l’honneur, celle de Badr et de Novembre et que nous mourrons mouslimine.

III. ETERNELS JUILLET ET NOVEMBRE